Montréal, 21 septembre 2015

Il y a tout près de dix ans maintenant, la participation étudiante au Conseil d’administration de l’UQAM (CA) avait connu un virage qui a depuis redéfini notre approche en rapport à cette instance. À cette époque, une profonde dissonance marquait la participation des étudiants-es qui y siégeaient au regard de la prise des décisions au sein de la communauté étudiante. En effet, s’affirmant ne pas être les représentants-es de l’ensemble des étudiants-es, la partie étudiante au CA ne s’exprimait qu’en fonction de ses propres vues et opinions. Nous avons depuis, et à raison, rompu avec cette approche contraire à nos valeurs démocratiques.

Le CA se prononce sur tous les aspects de la vie universitaire, notamment académiques, règlementaires et financiers. Malgré son rôle de premier plan dans ce qui advient et adviendra de l’UQAM, il constitue une instance repliée sur elle-même et conséquemment très peu représentative des intérêts et des volontés des membres de la communauté qu’il chapeaute pourtant.

Ces dernières années, la partie étudiante a fait preuve d’audace, de transparence et a su incarner la voix étudiante, mais aussi la dissidence au CA. En outre, l’information obtenue par la partie étudiante a su alimenter nombre de réflexions, de débats et de moyens d’action. Face à la dérive autoritaire de la direction de l’UQAM, qualifiée de sécuritaire ou d’austère, une vigilance de tous les instants et la consultation des étudiants-es sur les enjeux qui les concernent revêtent plus que jamais une très grande importance à nos yeux.

Notre engagement était clair : par une étroite collaboration avec les associations facultaires étudiantes, défendre les intérêts des étudiants-es de notre université, les informer des enjeux à venir et des décisions prises par le CA. Dans ce même état d’esprit, nous nous étions engagés-es à la redevabilité et à l’imputabilité auprès de l’entièreté de la communauté étudiante de l’UQAM.

À l’heure où se tient une nouvelle consultation visant à élire des étudiants-es au CA, nous souhaitons que perdure cette approche qui était la nôtre. En ce sens, nous offrons notre appui aux candidatures de Nadia Lafrenière et Samuel Cossette.

 

Signataires de cette lettre, anciennes et anciens délégués-es étudiants-es au Conseil d’administration de l’UQAM :

Patrick Véronneau (2006-2008)
Simon Tremblay-Pepin (2006-2008)
Charlotte Guay-Dussault (2008-2011)
Stéphanie Bernier (2008-2011)
Samuel Ragot (2011-2013)
René Delvaux (2013-2015)
Justine Boulanger (2013-2015)